Historique


En Haute-Gaspésie, le développement de l’action communautaire autonome s’est fait timidement à partir des années 1980.

C’est autour d’une réflexion commune sur la problématique de la pauvreté regroupant divers intervenants du milieu, qu’est né en 1986, le premier organisme communautaire en lien direct avec
cette problématique. Action-Budget, pionnier dans l’approche auprès des pauvres, devient en 1994 Carrefour-Ressources.
Celui-ci propose alors un modèle d’éducation populaire rejoignant prioritairement les parents à faible revenu.

En parallèle, l’urgence de plus en plus grande de répondre aux besoins de base des personnes pauvres donne lieu à la création
en 1989 de l’organisme Partagence qui assure l’accès à un comptoir vestimentaire, à de l’aide matérielle et alimentaire. D’autres organisations, telles La Démêlée (qui s’occupe davantage de la défense des droits des personnes démunies) et Enfantaisie (qui rejoint les jeunes 6-17 ans par le travail de milieu) s’ajoutent aux efforts du milieu communautaire pour tenter de répondre aux nombreux besoins.

Le Ministère de l’Emploi et de la Solidarité Sociale (MESS) dans sa stratégie nationale de Lutte à la pauvreté et l’exclusion sociale, désigna La Haute-Gaspésie comme région pilote pour le déploiement d’un projet d’une durée de trois ans dont l’entente de principe est signée en 2002.

Un des objectifs de l’entente prévoit que le processus nécessite l’apport et la collaboration d’une multitude de partenaires locaux. Les partenaires issus du monde politique, communautaire, du secteur public, parapublic ou du secteur privé, qui sont tous concernés par la lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale,
sont invités à participer, à divers degrés, à l’élaboration d’un plan d’action local concerté contre la pauvreté.

En septembre 2004, le ministre de l’Emploi et de la Solidarité sociale entérine le contenu du plan d’action produit par le Comité de lutte à la pauvreté et l’exclusion sociale de La Haute-Gaspésie. Le projet pilote s’est terminé le 31 mars 2007. Il a permis, pendant les trois années, de mieux comprendre la problématique de la pauvreté, d’en saisir les différentes formes et d’associer des gestes concrets avec les organismes communautaires du milieu.

C’est dans ce contexte qu’en 2006, l’organisme LES BOUTS DE PAPIER DE LA HAUTE-GASPÉSIE supporté dans sa mise en oeuvre par le Comité de lutte à la pauvreté et l’exclusion sociale voit le jour après avoir implanté le Projet d’activités en éveil à la lecture, l’écriture et le calcul (PAÉLÉ) du Ministère de l’Éducation, des Loisirs et du Sport.
Mission


Sur l’ensemble du territoire de La Haute-Gaspésie :

- Offrir des services d’alphabétisation populaire aux personnes âgées de 16 ans et plus en tenant compte de leurs besoins;

- Sensibiliser et informer la population à la problématique de l’analphabétisme;

- Offrir des services d’éveil à la lecture, l’écriture et au calcul;

- Offrir des services d’alphabétisation familiale;

- Offrir des services de francisation et d’alpha-francisation;

- Offrir des services de formation aux personnes qui ont pour mandat d’intégrer l’éveil à la lecture, l’écriture et le calcul, l’alphabétisation familiale et l’alphabétisation populaire, le soutien favorisant la réussite et la persévérance dans tous les apprentissages et soutien pour l’intégration de l’écrit sous toutes ses formes et circonstances;

- Travailler en concertation avec les autres organismes du milieu.



Vie démocratique


L’assemblée générale annuelle des membres se tient toujours le 8 septembre de chaque année afin de souligner la Journée internationale de l’alphabétisation.

Les règlements généraux sont respectueux des notions de gouvernance démocratique.

CODE D'ÉTHIQUE de l'organisme LES BOUTS DE PAPIER DE LA HAUTE-GASPÉSIE

Contenu: ©2014 LES BOUTS DE PAPIER DE LA HAUTE-GASPÉSIE